Borderline : la maladie qui nous apprend à comprendre les émotions

Comment les patients, professionnels et familles collaborent pour le parent pauvre des maladies psychiques : le trouble de la personnalité limite TPL borderline

Pourquoi, lorsque je parle de l’association francophone « Connexions familiales » de familles et psychiatres que je préside, pour la psychoéducation de proches et professionnels de malades borderline, me répond-on invariablement :

« ah bon, parce que borderline c’est une maladie ? Ce n’est pas juste quelqu’un d’un peu sur les bords, un peu limite ? D’ailleurs on est tous un peu limite quelque part, vous ne trouvez pas ? »

Notre association vise à mieux faire connaître cette maladie psychique, pour faire progresser sa prise en charge et accompagner les 5 dérèglements et 3 manifestations typiques de la maladie

  • dérèglement cognitif, émotionnel, comportemental, relationnel et de l’image de soi, pour des patients qui se trouvent « hors de contrôle », et pas simplement bouleversés ou fâchés.
  • forte impulsivité, forte réactivité et lent retour à la normale, qui se manifestent par de véritables tsunamis et avalanches émotionnels ( un jet de 42 SMS pour une phrase qui a déplu, y compris à des proches qui ne sont pas au courant, un flot ininterrompu d’injures pour qui n’arrive pas à résoudre leur flux émotionnel et n’a guère le temps ou la possibilité de dire un mot, etc…)

On voit bien que pour vivre, gérer et faire face à de telles situations, mieux vaut être armé et gagner en compétence ! Voici donc trois pistes pour améliorer la situation les malades, des proches et intervenants qui les accompagnent,

  1. une meilleure connaissance et communication sur la maladie TPL borderline,
  2. les thérapies spécifiques : thérapie basée sur la mentalisation et thérapie comportementale dialectique,
  3. la psychoéducation des familles -et professionnels- : objectifs, bénéfices, acteurs et contenu.

Mon livre à deux voix écrit en parallèle avec ma fille raconte notre traversée.

Pour nous contacter et poursuivre la réflexion

Association « Connexions Familiales, section francophone de la NEABPD »
Présidente Muriel Rosset, 06 33 70 31 24; muriel.rosset@m-gravity.fr
Sessions de formations sur 10 à 12 semaines.

Une 1ère en France en psychoéducation familiale des TPL (Troubles de la Personnalité Limite) : Connexions Familiales©

 

Dix ans en psychiatrie, la spirale infernale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’interviendrai aux journées francophones des aides-soignants 2020 consacrées aux relations complexes avec les familles :  QUELLE PLACE POUR LA FAMILLE DANS LE PRENDRE SOIN?

Mes articles sur « l’expérience patient« , et participations en congrès de santé sont regroupés dans la rubrique santé de mon site M-Gravity : Expérience patient, quelle transformation pour quelle nouveauté ?

Définition : l’expérience patient recouvre l’ensemble des interactions et situations vécues par une personne et ses proches tout au long de son parcours de santé, susceptibles d’influencer leur perception : ressenti, incertitudes, ce qui diminue l’angoisse et l’asymétrie soignant soigné, le besoin d’une organisation réactive et de technologies innovantes ». (définition de l’institut français expérience patient présentée au ministère de la solidarité et de la santé français en 2019, grâce aux 886 réponses à son sondage et baromètre envoyé à des soignants.) « Ces interactions sont façonnées à la fois par la politique conduite par l’établissement et par l’histoire et la culture de chacun des patients accueillis. » Beryl Institut aux USA, établissement très en avance sur le sujet.

 

Les commentaires sont clos.