Boussole numérique pour les temps modernes

Boussole numérique en 7 points

HEUREUX CELUI QUI LIT UN ARTICLE JUSQU’AU BOUT

Cliquer c’est choisir et choisir c’est élire.

HEUREUX CELUI QUI POSSÈDE UN VRAI RÉVEIL

Le soir, laisser son portable dans une autre pièce.

HEUREUX CELUI QUI N’ÉCLABOUSSE PAS LES AUTRES DE SON SOI-DISANT BONHEUR

La vie, c’est du boulot, de la sueur, du sang parfois, des larmes.

HEUREUX CELUI QUI NE FAIT PAS LE MARKETING DE SON EGO HEUREUX CELUI QUI N’INONDE PAS SA MAILING LIST … de ses humeurs, appels à l’aide, coups de gueule.

Le « copie à tous » prend à parti, informe des tiers qui n’avaient pas à être au courant et étale le problème. L’épandage de m… ce n’est bon qu’en agriculture.

HEUREUX CELUI QUI MET DES FILTRES SUR SON ORDI ET PORTABLE

Le seul courage possible devant la peste pornographique c’est la fuite et les filtres.

HEUREUX LE PRÉSENT-PRÉSENT

Internet a lancé un nouveau mode de présence : les « présents-absents ». Ils sont là et, ils ne sont pas là. Leur corps est bien présent mais la tête est ailleurs.

HEUREUX CELUI QUI EST LUCIDE

S’il n’est plus vraiment possible de vivre sans Internet, rester lucide sur le temps d’écran. Faites l’essai pour vivre un temps de sevrage. Cette privation volontaire permet de savoir si on est libre.

P. Pierre Amar

4 révolutions de la culture numérique

Un responsable d’école supérieure me disait que tous les 5 ans, de nouveaux comportements des jeunes l’obligeaient à interroger et adapter ses enseignements. En 2013, Serge Tisseron repérait dans la comparaison entre culture du livre et du numérique une révolution dans la relation aux savoirs, apprentissages, fonctionnement psychique, lien et sociabilité. Pour faire bref

1) Le savoir du livre favorise l’unicité (un début, une fin, une tâche unique, une création individuelle), le numérique la multiplicité des écrans et auteurs dans un travail collaboratif

2) Le livre fait penser de façon linéaire dans une mémoire événementielle, le numérique travaille par associations de façon agile, mais sans enracinement

3) Le livre est tangible et prenable, il favorise une identité réelle, le numérique fonctionne sur le réseau et des identités multiples voire clivées

4) Le livre permet des liens centralisés forts, avec risque de culpabilité, le numérique une autorité reconnue par les pairs et des liens élastiques, avec risque de honte face à notre e-réputation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.