Expérience patient et médecine participative

Muriel Rosset vous accompagne autour de trois thématiques

  1. Ateliers interactifs autour de l’expérience patient
    Ces ateliers possibles sur 1/2 journée peuvent réunir une trentaine de personnes de votre établissement de santé ou Ephad (direction, médecins, cadres de santé, etc…)
    * L’expérience patient, qu’est-ce que c’est pour nous, en quoi ça nous concerne, qu’en pensez-vous, en quoi ça nous interpelle, comment le décliner dans notre établissement, avec quels interlocuteurs ?
    *Comment sensibiliser et mobiliser les acteurs, comment repérer et diffuser les bonnes pratiques, les renouveler à l’écoute des plaintes reçues ?
    *Comment faire le lien avec la médecine de ville et les structures medico sociales, les associations d’usagers ?
    *Comment recueillir les habitudes de vie des résidents en Ephad  ?
    « On entend par expérience patient l’ensemble des interactions et situations vécues par une personne tout au long de son parcours de santé, y compris son ressenti, ses incertitudes, ce qui diminue son angoisse et l’asymétrie soignant soigné, le besoin d’une organisation réactive et de technologies innovantes ». Ces termes sont ceux de l’institut français expérience patient, tels qu’il les a présentés au ministère de la solidarité et de la santé français au début de l’année 2019, grâce aux 886 réponses à son sondage et baromètre expérience patient envoyé à des soignants. « Ces interactions sont façonnées à la fois par la politique conduite par l’établissement et par l’histoire et la culture de chacun des patients accueillis. » Beryl Institut aux USA, établissement très en avance sur le sujet.
    Articles de Muriel Rosset sur le sujet publiés sur le blog Management en Milieu de Santé

  2. Une médecine plus participative : comment accompagner ce changement de paradigme avec des patients et pairs aidants au volant de leur santé
  3. l’éthique au cœur de la e-santé, pour une médecine participative, personnalisée, préventive et RAISONNABLEMENT prédictive.
    • Nous n’avons pas seulement besoin de devenir des hommes augmentés par le transhumanisme, mais bien plutôt d’accompagner  le difficile métier d’homme, conscients que « vivre c’est apprendre à mourir ».
    • Les soins palliatifs prônent ce modèle qui défend sans doute le plus la vie, sans nier nos vulnérabilités et interdépendances, car elles sont nos forces et notre humanité. « Les soins palliatifs sont des soins actifs dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave évolutive ou terminale. Leur objectif est de soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes et de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle. Les soins palliatifs et l’accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s’adressent au malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en institution… »

Muriel intervient également en congrès de santé

Lille septembre 2018, du management au leadership, comment favoriser l’intelligence collective ?
Lyon , juin 2018 : prendre soin de soi pour prendre soin des autres
Med Connect octobre 2019 : le e-patient peut-il prendre le volant de sa e-santé ?
Paris, avril 2018 avec le CMNFIS et Beesens, la e-santé en partage : comment permettre à l’homme de garder la main
Strasbourg, mai 2019 : les patients prennent la parole, enseignements et perspectives autour de leur expérience

Une plate-forme des contenus e-santé les plus pertinents, une communauté d’acteurs convaincus

Muriel Rosset, Jean-François Laigneau, Amélie Beaux, Vincent Leroux en témoignent

 

Les commentaires sont clos.