Kit Internet Sobre : discipliner notre navigation et nos publications

Ce kit internet sobre est issu d’une section locale des colibris et de mon accompagnement de jeunes addicts à leur doudou portable.
1. Communication
Je peux avoir conscience que mes écrits ne sont pas pondérés par le ton, le regard.
2. Ma liberté intellectuelle
Un service «gratuit» est en général payé par la disponibilité de mon cerveau. C’est pourquoi au cours de ma navigation, je peux prendre conscience de la raison précise de ma présence sur un site.
  • en ai-je besoin,
  • en ai-je envie,
  • cela développe-t-il mes valeurs
  • ou cela meuble-t-il mon temps et ma liberté de penser ?
3. La liberté de mes données
Mes données (emploi du temps, centres d’intérêt…) peuvent être utilisées à des fins commerciales.
Je peux préférer des services libres et sécurisés (agenda,emails, recherches…).
Ex: Framasoft. https://framasoft.org/
4. Le temps Dérèglement du rythme du sommeil, sédentarité, sur-excitation.
Je peux m’entraîner à
a) Couper ma box internet tous les soirs à heure fixe.
b) Supprimer le moins important (zap Youtube, réseaux sociaux, recherches peu importantes)
c) Couper les écrans au repas du soir, utiliser un réveil analogique ou mécanique.
d) Oublier mon portable ou ordinateur un jour par mois ou par semaine
La route est longue, mais rester vivant c’est continuer de cheminer et rester éveillé. 
Pour compléter, le sociologue Bourdon nous invite à bien nous informer.

Au-delà des fake news, la théorie de la rationalité ordinaire de Bourdon

Bourdon représente et explique les faits sociaux selon 3 postulats :

  • les faits sociaux et phénomènes collectifs sont le produit non de forces agissant directement au niveau collectif, mais de l’agrégation des comportements individuels
  • les comportements et croyances des individus sont compréhensibles et peuvent être expliqués si on dispose de tous les éléments d’information nécessaires
  • la cause de ces comportements et croyances est à chercher dans les raisons que les individus ont de les adopter.

Si tant d’idées fausses circulent et perdurent, ce n’est pas en raison d’une irrationalité fondamentale de la nature humaine ou parce que les individus sont en proie à leurs instincts et gouvernés par de mystérieuses puissances inconscientes ou collectives.

Nous sommes tous des êtres rationnels.

Simplement, nous ne réfléchissons pas toujours correctement, par aveuglement, passion, paresse d’esprit, distraction, manque d’attention et d’intérêt, défaut de rigueur, opportunisme, préjugés et mauvaise foi.

Les bonnes raisons de croire aux idées fausses

 

En cela, nous sommes tous acteurs responsables de notre façon de nous informer et de communiquer, pour maintenir une qualité non superficielle de réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.