Lit de promesse, lit de vie, lit de rivière

Extrait de « un lit de promesse, entre amour et amitié. » par Muriel Rosset

Entre l’amour et l’amitié, il n’y a qu’un lit de différence. Oui mais lequel ?

Savons-nous toujours bien comprendre le lit de nos vies ?

Un lit, c’est quoi au final ?

Un lit c’est une fondation, une surface de pierres à bâtir, un intervalle entre toi et moi superposés et liés.

Un lit c’est un mélange de chairs et d’histoires. C’est beaucoup de chimie et de couchers divers.

Un lit c’est un processus sédimentaire. Un lit c’est géologique, stable et mouvant à la fois.

Un lit c’est parfois un champ de mines. Un champ de séparation de roches et d’accroches.

Un lit c’est beaucoup de beauté décorative. Pas une beauté superficielle de bibelots dépareillés plus ou moins utiles. Non, un lit c’est la beauté brute du mobilier qui s’intègre à l’immobilier de ma vie. Un lit c’est beaucoup de rideaux et de draperies qui garnissent ma couche.

Un lit c’est un meuble. Pas un meuble pour meubler le temps, mais un meuble pour dormir en paix et me reposer. Un meuble pour m’allonger et longer le fil de mon existence.

Un lit c’est une charpente, une ossature où le sommier de nos ébats peut s’enraciner sans peur de s’égarer.

Un lit c’est un sommier. Un matelas de sécurité pour la route. Dur pour le dos, doux pour la peau.

Un lit c’est beaucoup de garnitures, de draps et de couvertures, des draps pour nous effleurer le corps, des couvertures pour peser lourd. J’aime les couvertures qui me réchauffent et me protègent, pour réchauffer ton corps qui va réchauffer le mien toujours trop froid.

Un lit c’est l’unité centrale d’accueil de notre couple. Les structures hospitalières ont des capacités de lits importantes. Mon couple a une capacité de lit limitée. C’est cette limite qui me donne le droit et l’envie de plus d’amitié et de fraternité partagée toutes voiles ouvertes avec d’autres.

Un lit c’est parfois la fantaisie de la nouveauté qui sait dépasser son propre lit pour se coucher sur des couches de fortune. Tant de couples ont osé des rencontres en mouvement dans des champs de blé, bravant les épis qui piquent ou la peur de voir débarquer un fermier, ou même des clochers d’église, comme ce couple étranger capturé sur le vif par un drone qui passait par là.

Un lit c’est tout ce que je peux trouver pour faire se reposer quiconque viendra épancher son cœur chez moi. Un lit c’est la couche horizontale sur laquelle viendra reposer quelque chose… ou quelqu’un. Pourquoi horizontal ? Parce que je ne suis qu’une humble fourmi dans ce monde, qui essaie de tisser des liens fraternels où que je sois et avec qui que ce soit.

Un lit c’est le fond de la vallée de mon cœur et de mes pleurs pour laisser s’écouler le cours d’eau de mon histoire. Pas n’importe quelle histoire. Le lit majeur est la plaine inondable qui recueillera le tout de ma vie, et ne débordera qu’en cas de grande tempête. Le lit apparent, mineur et permanent, sera la couche visible de ce qui est racontable.

Un lit de différence entre l’amour et l’amitié, c’est finalement suffisant pour ne pas rajouter d’autres barrières dans mes rencontres. Et ne pas avoir à boire jusqu’à la lie ces affections nouées au fil des années avec ceux qui l’ont bien voulu. Surtout quand mon lit repose sur une promesse. Surtout parce qu’une promesse n’est pas anodine.

Une promesse ce n’est pas une parole. C’est une action. C’est un engagement. C’est une cérémonie. C’est une assurance.

Une promesse c’est beaucoup de choses que je peux vivre grandement, parce qu’il y a beaucoup à œuvrer ici-bas pour rendre fécond mon lit de promesse.

A bientôt, cher ami de passage qui viendra peut-être te poser dans le lit de mon cœur, sans avoir à toucher à mon lit de promesse.

PS J’en profite pour remercier les centaines de personnes rencontrées en séances de dédicace variées, passées et à venir, les lecteurs qui m’ont partagé tant de belles choses par lettre, mail, messenger, facebook, ou en face à face, les échanges en salon du livre sur la différence entre l’amour et l’amitié. Vos retours variés, nombreux et profonds sur la différence entre l’amour et l’amitié me touchent, m’étonnent, me dépassent et m’enseignent.

Si cet extrait vous plaît, merci de le partager abondamment ! Merci d’avance.

Livre en vente chez votre libraire, Fnac, Amazon, chapitre.com, decitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.