Quelle est la différence entre l’amour et l’amitié ?

Cette question, je l’ai posée aux centaines de personnes qui ont défilé devant le stand de mon récit « un lit de promesse, entre amour et amitié », au 8ème salon du livre de Palluau sur Indre. Et là, patatra… Ma fraîcheur de vivre, de croire et d’aimer en a encore pris un serial killer coup :

1)     Les gens croient presque tous en l’amitié, mais pas en l’amour…

Enfin c’est ce qu’ils disent (comme les gens qui disent dans les sondages qu’ils ont une sexualité super épanouie, et qui dans le secret vous avouent que leur partenaire n’a plus envie d’eux ou leur refusent ses bras et son corps depuis un temps qu’ils peinent à avouer)

« L’amitié il n’y a que ça de vrai, c’est éternel, ça console de l’amour, parce que l’amour fait mal et est éphémère. L’amour je n’y crois plus»

m’a-t-on répété à l’envi tout au long de ce week-end.  Entre l’amour et l’amitié il n’y a qu’un lit de différence, un lit de levers et un lit de couchers, un lit à ouvrir les yeux et un lit à fermer les yeux… entre l’amour et l’amitié il y a quelques vaisselles de différence, parcourt un monsieur en diagonale, mon livre à la main…

– Vaisselle cassée alors ?

– Pourquoi forcément cassée ? lui dis-je attristée.

2) Les gens croient tous en la question de la différence entre l’amour et l’amitié

« Oh là là ! C’est LA question me disent-ils en réponse quasi unanime, LA bonne question »

à l’exception de quelques-uns qui me fuient en disant

– c’est hautement philosophique ce que vous me demandez-là, j’ai passé l’âge du bachot …

pour revenir me voir un quart d’heure plus tard….

-Bon j’ai été brutal parce que je n’avais pas branché mes neurones et je n’étais pas bien réveillé, mais je veux bien vous écouter, vous allez m’expliquer.

Ou encore.

– Ben la différence c’est évident, y’en a un qui est plus profond que l’autre.

– Lequel, ai-je alors demandé ?

– Ah ben ça je ne sais pas…C’est écrit dans votre livre ?

3)     Comment vivre d’amour et d’amitié ? Plusieurs pistes.

Tout d’abord : oui, mon récit « un lit de promesse, entre amour et amitié » est un récit pour donner de la joie d’aimer, une joie qui ne soit ni un long fleuve tranquille ni un chemin de croix, mais une aventure de vie à durer sans défraîchir ni perdre ses rêves.

Ensuite, une petite vidéo pour incarner cela avec Thérèse Argot, auteur « d’une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) ». Ce qu’elle raconte en termes cash mais vrais correspond beaucoup à ce que j’entends aussi en accompagnement (y compris de professionnels vivant quelques brèches dans leur vie, comme un caillou dans le pied qui empêche également d’avancer sereinement et de déployer le meilleur de soi au-delà de la sphère privée)…

  • non pas de femmes infidèles, mais de femmes qui ne veulent ni d’un mari absent ni d’un mari sans identité (une femme m’a dit quitter son mari parce qu’il disait toujours « comme tu veux » sans affirmer qui il était )…
  • ou de maris qui voudraient une femme restée femme et non pas seulement mère…

Thérèse Argot sait croire au grand amour en gardant les pieds sur terre… et au lit…

4)    Entre l’amour et l’amitié, où placer le curseur ?

– Vous auriez dû appeler votre livre « un lit de promesse » tout court, ça fait plus rêver. Moi j’ai une amie qui va revenir bientôt de l’étranger, et j’aimerais bien connaître le lit avec elle, me raconte un homme qui vient de me parler de sa femme 5 minutes avant. La différence entre l’amour et l’amitié, je ne la connais pas, ça dépend où on place le curseur.

– Le lit c’est un bon curseur, lui dis-je.

– C’est une invitation au voyage ? me rétorque-t-il.

5)     Croyez à la joie de l’amour et l‘amitié

Pour finir, une petite touche positive. Une femme venue avec sa mère et sa petite fille de 5 ans environ me dit en lisant mon quatrième de couverture.

– C’est joli, et c’est terriblement vrai. Je fais un tour et je reviens.

Cinq minutes plus tard elle revient en effet, et me demande une dédicace. Je lui demande à quel prénom.

– Mettez nos trois prénoms, ma mère, moi et ma fille.

Et là, elle regarde sa petite fille

– Tu ne sais pas encore lire, mais quand tu seras grande je te montrerai le livre et la dédicace pour toi…

Merci à tous ceux que j’ai rencontré, qui ont redoublé mon envie de vous partager le besoin de croire en l’amour et l’amitié et de le cultiver avec joie. En parlant avec Alain Baraton, le jardinier de Versailles auteur de « l’amour au jardin », à qui j’ai conté l’amour comme un jardin à cultiver, il m’a répondu

– Mais c’est du travail alors !

– Je ne sais pas, vous qui jardinez, vous trouvez que c’est du travail ?

– Oui, mais aussi une passion !

Comme moi, je vous invite donc à être passionné d’amour et d’amitié. En partant, mon voisin auteur m’a saluée chaleureusement.

« Je vous offre mon amitié. Pas mon lit, vous y perdriez au change. J’ai 82 ans et ça ne marche plus comme avant. Encore qu’à bien écouter beaucoup de gens, je trouve qu’en restant amoureux de ma femme je me débrouille beaucoup mieux qu’ils n’en ont l’air.

Couverture du Livre Un lit de promesse, entre amour et amitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.